visite de mon atelier

Commençons par une "rapide" visite de l'atelier qui vient de s'agrandir et passe de 9 à 18 m².
Un espace restreint qui nécessite pas mal d'imagination pour le rangement qui doit être le plus compact et le plus fonctionnel possible.

On le trouve rarement dans cet état ... J'attendais votre visite pour y mettre un peu d'ordre.

Cliquez pour agrandir l'image

Enfin, l'agrandissement est terminé. Ce n'est pas encore bien grand, mais à compter le nombre de pas que je fais désormais, c'est plus que suffisant !

Deux fenêtres donnent sur la baie de la FAAROA, seule rivière permanente de Polynésie ...

Malgré les stores la température, l'après-midi ,dépasse souvent les 30°, ce qui explique probablement pourquoi ma colle blanche, l'ordinaire, prenne aussi rapidement  !
Cliquez pour agrandir l'image

la nouvelle pièce,

surtout réservée à la documentation et aux dessins

J'y retrouve plus de 500 revues, des dizaines de plans ou de brochures, de la papeterie ... et aussi un peu de musique.

Une table permet de regrouper les "travaux" en cours. Ce n'est pas vraiment de la dispersion, mais, quand un projet débute, il manque toujours quelqu chose... et, en attendant ce "quelque chose", autant commencer autre chose !
Cliquez pour agrandir l'image

C'en est terminé des déplacements vers la maison à la recherche d'un plan sur l'ordinateur ...

Il m'en restait un condamné à la déchetterie : j'y ai installé mon site et désormais il n'y a plus qu'à le consulter.
Cliquez pour agrandir l'image

La perceuse à colonne, pas bien gros modèle ! avec, cette fois, un spot éclairant la zone de perçage.

A côté, un bricolage sur roulettes permettant de stocker le contreplaqué, les plaques d'alu, quelques profilés ...
Cliquez pour agrandir l'image

entre les deux pièces,

la porte a été remplacée par un panneau de ctp avec , d'un côté, des étagères.

Je continue à consommer de l'ice-cream pour récupérer les boîtes et désormais il me faut penser à consommer de la confiture pour récupérer les pots ... !

Quand on l'ouvre, un panneau au dos reçoit le "gros" outillage manuel.

Sur le côté, le rangement des baguettes en bois dans des demi-tubes en PVC. Il existe le même type de rangement dans la première pièce pour tout ce qui est "métallique".
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

l'ancienne pièce,

toujours réservée à l'usinage,

avec, au premier plan, la petite fraiseuse EMCO avec moteur indépendant et table croisée,
et au second plan le tour EMCO Unimat 4 qui remplace mon Unimat 3
Cliquez pour agrandir l'image

Petit outillage à main avec coin sciage et un flexible.

Réserve de forets, tarauds et filières, emporte-pièces, pinceaux, ... Là, je me suis confectionné un joli coffret dans lequel coulissent mes boîtes à cigares.

A droite, scie à chantourner et, toujours des bocaux, réserve de matériaux divers ...(vieille photo, j'ai oublié d'en refaire une !)
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Encore du rangement : visserie, accessoires divers et le petit tour SL offert par Pierre Carabasse de Tahiti.

Pour le rangement, aucune place n'est perdue et ce sont des tiroirs sur roulettes qui viennent compléter les zones difficilement accessibles aux gens ayant des problèmes de lombaires !
Cliquez pour agrandir l'image

outillage


tour Unimat 4
Je l'ai fait venir de Grande-Bretagne. Les usinages sont satisfaisants. Un seul problème, le mandrin à 3 mors est beaucoup trop lourd et peu précis. J'ai donc remis en service celui de mon Unimat 3.
L'avantage de cet achat est que tous les accessoires de l'ancien tour dont réutilisables.

3 réglages indispensables après avoir fonctionné un peu : en fait, il s'agit simplement de resserrer !
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image


L'atelier s'est enrichit d'un merveilleux outil : un petit tour Emco Unimat, l'ancêtre du mien, cadeau de mon ami Pierre. Le modèle qui me faisait rêver quand j'étais tout jeune ...
Cliquez pour agrandir l'image


Un aspect intéressant : la poupée fixe est "mobile" ! Et déjà on peut imaginer la fabrication en série de cônes ...  



Le marché de l'occasion fait que de plus en plus de mes correspondants ont la possibilité de se procurer ce modèle de l'UNIMAT SL 1. Petit problème, comment s'en servir ? J'ai eu la chance de recevoir la notice qui était livrée avec le tour. Pourquoi ne pas en profiter ...


téléchargez, c'est le pied !


Les 2 albums à télécharger traitent de l'usinage avec un petit tour et sa fraiseuse (EMCO UNIMAT 3 puis 4). Dans la page des téléchargements, vous trouverez la copie de deux ouvrages à consulter concernant le TOURNAGE et le FRAISAGE.
télécharger, c'est le pied !

un outillage modeste mais performant ...

... performant, c'est tout au moins ce que je prétends. Certes il faudra parfois pas mal d'imagination pour l'utiliser dans de bonnes conditions de sécurité et savoir limiter ses ambitions.
Pas mal de méthodes un peu simplistes pour utiliser ce matériel en allant sur :
usinages 1
Cliquez pour agrandir l'image

naviguez sur le site ... découvrez une pièce unique ...


... une "pièce", façon de parler car désormais il en existe deux dans mon nouvel atelier !

Mais la "pièce" dont il  est question maintenant est en fait une fleur unique qui ne pousse que chez nous et dans un seul lieu : le plateau du Mont TEMEHANI à RAIATEA.

" Toutes les tentatives de transplantation dans d'autres parties de l'île ou dans l'archipel des Îles Sous-le-Vent ont échoué.
Ses fleurs sont lobéliacées avec une demi-corolle à cinq pétales : la fleur est en effet caractérisé par ces cinq pétales présentes sur un seul côté de la fleur, rappelant la forme d'une main. Le Tiare Apetahi est souvent utilisé comme emblème de l'île de Raiatea." (extrait de l'encyclopédie Wikipédia)

Beaucoup de légendes à découvrir sur ce blog polynésien :

http://chinagirly.blog.mongenie.com/index/p/2007/06/380282#

Cliquez pour agrandir l'image

naviguez sur le site ... et découvrez une autre de mes passions ...

Je n'ai pas fait exprès de placer ce souvenir sous le précédent,  je ne suis pas une pièce unique mais tout simplement un homme qui vit ses passions !

A celle du modélisme, il s'en ajoute une autre, celle de la sieste !
Quel que soit l'endroit - ici nous sommes sur le motu -, après le repas de midi, je disparais, je trouve un coin pour m'allonger et ... c'est parti pour un tour.

Pas de ma faute, les gênes probablement, du côté de ma mère ... Et la Polynésie certainement car j'ai commencé à faire la sieste le lendemain de notre arrivée et cela fait plus de trente année que ça dure !
Alors, un conseil, ne m'invitez pas à partager votre repas du midi, vous me verriez m'éclipser à la fin du repas ... Quelle conversation !


Copyright (C) 2008-2016- Tous droits réservés.albums mis à jour le : mercredi 7 novembre 2018